Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/12/2011

Affiches antisémites en Suisse : c'est l'émoi dans la communauté

 

 

Un an plus tard, des affiches faisant la promotion de notre livre sur la Mafia juive réapparaissent, et c'est heureux. Comme d'habitude, les juifs et leurs laquais de la télévision s'en émeuvent et demandent un châtiment exemplaire pour les coupables. Et comme d’habitude, il n’y a aucun débat sur le fond.

Vous avez parfaitement le droit de dénoncer la mafia sicilienne, vous avez parfaitement le droit de dénoncer la mafia corse, vous avez parfaitement le droit de dénoncer les agissements de la mafia tchétchène ou de la mafia albanaise, mais — mettez-vous ça dans le crâne — il est strictement interdit de dénoncer toutes les saloperies de la mafia la plus puissante du monde qu’est la mafia juive.

Pourquoi ? Eh bien pour la simple et bonne raison que cette mafia juive criminelle est protégée par des hommes d’affaires juifs, des financiers juifs, des hommes politiques juifs extrêmement influents dans tous les systèmes démocratiques occidentaux, et que nos médiats sont entièrement sous la coupe de cette petite secte de fanatiques hystériques.

Comme d’habitude, on nous répond par l’insulte et l’invective : “nauséabond”, “ignoble”, “inacceptable”, “effroyable”, etc. Notez qu’avec les juifs, il n’y a jamais de débat : avec eux, à la moindre critique, dès qu'ils perçoivent le moindre doute sur la nature divine de leur entreprise, on entre immédiatement dans le registre émotionnel. C’est la “grande intolérance à la frustration” et “l’hyperémotivité” que nous retrouvons ici, et et dont nous avons parlé dans notre “Psychanalyse du judaïsme”, que nous venons de rééditer (du jour au lendemain chez vous, via le système paypal, ou par correspondance).

Notre livre de 400 pages sur “La Mafia juive” est légal et n’a jamais été condamné depuis sa sortie en juin 2008. L’affiche est donc parfaitement légale, et il ne faut pas se laisser impressionner par les gesticulations et les rodomontades du petit Johann Gurfinkiel et de ses congénères. Toutefois, faites attention à ne pas les conserver à votre domicile, car les juges et les flics, en Suisse, en France et en Belgique, sont la botte de cette communauté, et ils peuvent vous faire condamner sous n’importe quel prétexte. N’oubliez pas : c’est la mafia la plus puissante du monde ! Et c’est précisément pour cela que tout le monde ferme sa gueule ! 

Merci en tout cas à ceux qui ont collé les affiches en Suisse.

Merci aussi à celui qui a mis cette vidéo en ligne. Vous nous offrez un excellent Noël !

On en profite pour passer un petit message de sympathie à la capitaine de police Séverine Besse, qui travaille à la Brigade de Répression de la Délinquance contre la Personne (les délits de presse, rue du Château des Rentiers, dans le XIIIe arrondissement de Paris), et qui s'est montrée aimable et sympathique avec nous ; ce qui n'était pas le cas de ses collègues. ;)

Merci aussi à Yves Daoudal, pour son soutien sans faille dans ce combat contre la pieuvre mondialiste.

http://yvesdaoudal.hautetfort.com/

15/12/2011

Forces spéciales, de Stéphane Rybojad


forces spéciales.jpg

Forces spéciales, de Stéphane Rybojad, est un film de propagande assez grossier (novembre 2011) : En Afghanistan, Elsa Casanova, grand reporter, est prise en otage par les talibans. Devant l’imminence de son exécution, une unité des Forces Spéciales est envoyée pour la libérer.

Pour les critiques de gauche, c’est un film militariste et réactionnaire, à la gloire de l’armée française. Mais le jour où un gauchiste comprendra quelque chose au monde contemporain, ce sera alors un faf, et non une bouse de gauchiste.

En réalité, que voit-on dans ce film ? On y voit très classiquement une armée multiraciale (l’armée française), qui s’oppose victorieusement à une armée ethniquement homogène défendant son territoire (en l’occurrence, les talibans). A partir de là, on peut être quasiment certain d’avoir affaire à un réalisateur juif.

Et effectivement, en lisant un entretien avec le réalisateur sur le site premiere.fr, on s’aperçoit que celui-ci, qui se défend bec et ongle contre les attaques des critiques de gauche qui n’ont vu en lui qu’un facho, avoue à la fin de son entretien :

« Je suis un Parisien, soi-disant intellectuel de gauche, juif de surcroît, et j'arrive dans l'univers de l'armée, où il n'y a soi-disant que des gros cons et des fachos. J'y ai passé du temps et j'ai découvert des valeurs humaines. On peut massacrer le film autant qu'on veut, je m'en fous, mais ne massacrez pas les valeurs humaines. »

Voilà : ce réalisateur médiocre qui se fait traiter de facho par les crétins de gauche est en réalité un petit fumier de youpin qui envoie nos soldats se faire trouer la peau en Afghanistan pour le compte d’Israël.

On se consolera en pensant que son film a fait un flop.

Quand nous serons redevenus maîtres chez nous, nous livrerons cet individu pieds et poings liés aux Talibans, qui sauront bien quoi faire de lui. On le voit déjà en train de hurler aux "droits de l'homme" : "Ne massacrez pas les valeurs humaines !!"

On connaît la musique : quand un juif défend Israël, il prétend défendre toute l'humanité. Déjà, Freud projetait les problèmes de sa communauté sur "l'humanité", avec son complexe d'Oedipe foireux. Mais ça, on l'a déjà dit. ca tourne en rond, ce truc !

 

Israel - Defamation (Diffamation). Yoav Shamir 2009

Un classique !

Attention, cette vidéo disparaît régulièrement de Youtrube. Il faut aller la rechercher à chaque fois.

 

Les juifs et l'immigration

Les juifs encouragent l'immigration de toutes leurs forces, dans tous les pays où ils sont stationnés, sauf dans leur propre pays, en Israël.

Notez que nous disons "les juifs", et non "certains juifs". Nous avons en effet montré dans nos livres que tous les juifs, sans aucune exception, qu'ils soient de gauche ou de droite, athées ou religieux, sionistes ou pas, font l'apologie de la société multiculturelle partout où ils sont, dans le but de détruire les sociétés ethniquement homogènes, et en premier lieu, les communautés blanches d'Occident.

14/12/2011

Contrebande d’alcool : Des membres d’une congrégation juive plaident coupable

7 décembre 2011, au Québec.

Avec les photos des coupables !

http://tvanouvelles.ca/lcn/judiciaire/archives/2011/12/20...

Merci à Henri pour cette info.

Campagne d’affichage antisémite en plein Genève

http://www.lematin.ch/faits-divers/campagne-d-affichage-a...ine d'imprimés à la gloire d’un auteur d’extrême-droite français ont été posés en ville dans la nuit de lundi à mardi.

Deux affiches au format A3 posées à Genève, dans la nuite lundi à mardi. Une dizaine d'autres se trouvent encore en ville. © dr

Reprenant le visuel de la couverture d’un livre du militant nationaliste français Hervé Ryssen, les affiches font en réalité une deuxième apparition en ville, après avoir déjà figuré sur certains murs à la fin décembre 2010. L’an dernier, la  Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation (CICAD) avait déposé une plainte, mais sans qu’elle n’aboutisse à l’identification des responsables de la diffusion du visuel. Ce dernier dénonce la prétendue [!!! "ils sont partout, ils tiennent tout, vous ne voyez rien !] existence d’une «mafia juive». Selon l’auteur du livre, dont l’affiche est une reproduction, cette «mafia» serait à l’œuvre dans des domaines tels que la pornographie, le trafic d’armes, les discothèques et les casinos, entre autres…

Pas de nouvelle plainte

«Nous ne voyons pas vraiment d’intérêt à déposer une nouvelle plainte», explique Johanne Gurfinkiel, secrétaire général de la CICAD. Ceci d’autant plus que ce genre d’affaires ne nécessite pas de plaintes pour être poursuivies. La CICAD ignore qui peut être à l’origine de la réapparition de ces images sur les murs. L’organisme relève que des Genevois ont retroussé leurs manches pour déchirer certaines affiches mais espère que les services municipaux les ôteront toutes rapidement.

Un grand merci à ceux qui ont apposé ces affiches. On ne peut pas vous dire pourquoi, mais cette publicité vient fort à propos. C'est un pied de nez à tous les petits gestapistes de la communauté juive, et à tous leurs serviteurs zélés de la communauté goye. Quant à Johanne Gurfinkiel, il s'agit évidemment d'un mafieux, qui trempe jusqu'au cou dans des affaires louches de pornosémitisme.

13/12/2011

Scandale dans la communauté juive de Brooklyn

Abus de 117 enfants, 85 personnes arrêtées.
Les cas de maltraitance d'enfants ont eu lieu dans les trois dernières années. Le dernier à finir en prison est Andrew Goodman, 27 ans, que beaucoup appellent un « monstre ». Les investigations se poursuivent : les enquêteurs n'excluent pas qu'il puisse y avoir d'autres cas ».

http://www.repubblica.it/esteri/2011/12/11/news/comunita_...

La pédomanie est incomparablement plus répandue chez les juifs qu'au sein de l'Eglise catholique. Si les maîtres des médiats insistent toujours lourdement à la télévision et à la radio pour dénoncer les curés, c'est parce qu'ils savent qu'ils ont beaucoup de choses à cacher. C'est ce qui s'appelle une "inversion accusatoire", notion avec laquelle nos lecteurs sont maintenant familiarisés.

12/12/2011

David Orbach : laideur de l'urbanisme contemporain

Excellente conférence de David Orbach, à l'université populaire de Caen.

Ce n'est pas compliqué, nous sommes d'accord sur tout ce qu'il dit. Et c'est un urbaniste diplômé qui vous parle.

Hervé Ryssen

 

08/12/2011

Bobby Fischer, le plus grand joueur d'échec de tous les temps

06/12/2011

Une leçon de courage dans le monde animal

Dans son film "Le Triomphe de la volonté", Leni Riefensthal voulait évidemment parler de la volonté d'un homme, d'un seul homme, capable de forger la destinée d'un peuple.

Dans un troupeau de buffles, il faut aussi qu'une des bêtes entraîne les autres pour aller sauver un membre en péril. 

Les défaites ou les victoires successives pénètrent profondément dans le caractère des mammifères, jusqu'à composer leur identité. Il y a ainsi ceux qui ont pris des habitudes de prédateurs, et ceux qui ont pris l'habitude de se faire bouffer. 

En l'occurence, des buffles savent maintenant qu'il est possible de faire reculer des lions. Qui sait ce que sera la race dans trois mille ans ?

A voir jusqu'au bout.

05/12/2011

Solve et coagula

Voici une vidéo de David Duke qui explique assez bien les intérêts qu'ont les juifs à favoriser l'immigration dans tous les pays où ils sont installés.

David Duke insiste sur le fait que les juifs "divisent pour régner". Il s'agit effectivement, pour eux, de détruire l'homogénéité des nations afin de les dissoudre.

Mais pour bien comprendre l'esprit juif et le projet du judaïsme, il faut toujours raisonner à l'échelle planétaire. Dans cette perspective, le projet juif est bien d'unifier, et non de "diviser". Solve et goagula : dissoudre et coaguler.

Il faut le répéter, pour que ce soit clair pour tout le monde : Le projet des juifs est d'unifier la terre.

UNIFIER, et non pas DIVISER !!! 

C'est de là qu'il faut partir, sous peine de ne rien comprendre.

04/12/2011

Thierry Gaubert proxénète

Voici encore un juif qui s'illustre dans le proxénétisme. Le très sioniste et très sarkozyste Thierry Gaubert (Goldenberg), déjà mis en examen par le juge d’instruction de Nanterre pour abus de biens sociaux et escroquerie dans le cadre de l’utilisation des fonds du 1 % logement des Hauts-de-Seine dans les années 1980-1990, et placé egarde à vue en septembre 2011 dans le cadre de l'enquête sur l’affaire Karachi, est aujourd'hui impliqué dans une affaire de proxénétisme en Colombie.

Le proxénétisme international est largement le fait de la mafia juive. Nous avons longuement évoqué le sujet dans notre livre éponyme (La mafia juive).

Voici ce que l'on peut lire sur le site mediapart.fr, en date du 3 décembre :

Nibar et Nichon, les drôles d'affaires de Thierry Gaubert et de son associé

Le bar Nibar, à Nilo.Le bar Nibar, à Nilo.© (dr)
La police de Bogota a engagé des investigations pour blanchiment présumé visant les propriétés de Thierry Gaubert et de son associé en Colombie, Jean-Philippe Couzi. Après avoir construit leurs villas avec des fonds occultes, les deux hommes ont monté des bars dans le village de Nilo: le Nibar et le Nichon, qui attirent, eux, d'autres soupçons. En France, Hélène Gaubert et Astrid Betancourt ont accusé leurs maris d'héberger des prostituées. Les intéressés démentent.

03/12/2011

Daniel Cohn-Bendit et l'obsession multiculturelle

Les juifs sont littéralement obsédés par la société multiculturelle, seule à même de garantir leur anonymat et leur domination. Daniel Cohn-Bendit, l'ex-anarchiste devenu écologiste, mais surtout atlantiste, partisan de l'écrasement de l'Irak sous les bombes américaines en 2003, nous donne ici une leçon de démocratie, avec l'aplomb qu'on lui connaît. Jean-Marie Le Pen essaye ensuite de lui répondre, mais est coupé dans son élan par le président du Parlement européen. (septembre 2011).

30/11/2011

De la préférence étrangère dans le milieu natio

En musardant ici et là sur les blogs de la mouvance nationaliste et patriote, on s'aperçoit que quelques-uns  n'hésitent pas à donner la parole à un Noir comme Kemi Seba, pan-africaniste déclaré, vivant en Afrique, raisonnablement raciste et gardien des intérêts des Noirs africains. Autant le dire tout de suite : les opinions de ce Kemi Seba ne nous choquent pas le moins du monde, et si un jour il lui venait l'idée, avec quelques autres de ses soldats du continent noir, d'aller faire une visite à des compagnies pétrolières implantées sur son territoire pour leur faire rendre gorge, nous ne le condamnerions pas, puisque son combat "anti-impérialiste" est aussi le nôtre.

Non, ce qui nous gêne un peu, dans cette histoire, est de constater que des nationalistes blancs, super-patriotes, mais pas racistes du tout (ça fait mauvais genre) donnent la parole à un raciste noir, mais nous refusent systématiquement toute publicité parce que nous sommes nous-même "des" racialistes blancs. Pour le coup, dans la gamme des sentiments qui remontent tout doucement et qui redescendent en dépot, c'est tout de même l'écoeurement qui prend le dessus.

Mais comme nous ne sommes pas de nature chafouine, on rigole à l'avance en pensant que tous ceux que nous connaissons seront d'accord avec nous.

On mesure ici que les attitudes de soumission au conformisme ambiant imprègnent toujours une partie de l'extrême-droite. Certes, nous avons beaucoup avancé ses dernières années, notamment sur le terrain de l'antisémitisme, qui était quasiment considéré comme une tare avant que nous arrivions (c'est dire que nos ennemis avaient bien travaillé !) ; mais à l'extrême-droite comme ailleurs, il y a toujours des retardataires qui, par leur faiblesse, leur manque de courage et de clairvoyance, freinent la progression du groupe de pionniers. Comment ça s'appelle, ça, déjà, dans une équipe... ?

... Voaaala !

Hervé RYSSEN

Et on le dit comme on le pense !

2011-11-30 mannequin.jpg

29/11/2011

un visage parmi cent mille autres

Voici une foule de 100 000 personnes. Avec la molette de votre souris, vous allez focaliser sur un visage pris au hasard dans cette foule, et vous vous rendrez compte qu'il ne suffit que d'une seule photo pour "archiver" tout ce petit monde. Et n'oubliez pas : "Big Brother is wathching you !"

http://www.gigapixel.com/image/gigapan-canucks-g7.html